Le Torque dans le Druidisme, chez le Druide Objet Sacerdotal et Offrande :

Le Torque dans le Druidisme, chez le Druide Objet Sacerdotal et Offrande :

Un torque est un collie métallique rond avec aux extrémités des tampons (des parties rondes) plus ou moins décorer de motifs. Le torque est un objets sacerdotal, qui montre la dignité du Druide qui le porte. Autrefois cet objet était également porter par les chefs de guerre et les guerrier.Le Mot "Torc" en Gaélique c'est le Sanglier, ce qui ramène a notre Totem collectif dans le Druidisme qu'est le Sanglier. Le corps du collier est généralement en fer mais n'est pas toujours entortillé. Les torques étaient faits à partir de brins de métaux entrelacés, généralement en bronze, ou en fer, moins souvent en argent ou même en or. Les Torques en or étaient l'attribut des Rois et des Dieux. (en offrandes).Le torque reste le bijou des Rois Antiques, des Héros dans les Mythes Celtes, des Druides et des Dieux.Dans le Druidisme, le signe du torque porter par le Druide sur sa sae Blanche (la Robe de Druide) est le signe que la personne a fait le travail sur elle nécessaire pour retrouver sa royauté aux yeux des Dieux. Le torque à été introduit à l'âge de fer, il est le prédécesseur du collier et est devenu un titre honorifique parmi les soldats romains. Suite aux batailles entre Romains et Gaulois des Chefs Romains ce sont mit a le porter a leur tour, pour montrer aux populations Celtes qu'ils étaient leur nouveaux chefs.Toutefois il est claire que pour les Grecs et les Romains, le torque était perçu comme un symbole de l'identité Celtique. Le torque est signe de noblesse et d'un statut sacerdotal Druidique.Le torque dans la civilisation Celte est une distinction accordée à des guerriers en récompense de leurs faits d'armes, ainsi qu'un attribut divin, des représentations des Dieux et Déesses. Les Anciens montraient en effet les Dieux avec des torques. Le Dieu Kernunnos a été représenté portant un torque à sa main, dans ses bois ou plus classiquement autour de son cou. Le torque symbolise l'autorité et la richesse, outre Kernunnos le Dieu Lugh, la Déesse Morrigù, ou le Dieu Toutatis on eux aussi le Torque. La Déesse Freya en a également un (que j'ai vu en V.A).
De nombreuses Divinités furent représentées avec le Torque, à une époque tardive,en faites les anciens Celtes avaient coutume de placer des Torques en offrande pour les Dieux. Des sacrifices de cet objet avaient lieux régulièrement, des rituels de dépôts des Torques au pieds des statues, des mégalithes, des arbres ou alors jeter dans des sources, des marais ou des rivières.Certains plaçaient aussi le torque directement sur la statue de la divinité qu'ils honorent. Les représentations de ces rites sont multiples, mais la plus importante lier au torque reste sans nul doutes le « Chaudron de Gundestrup » trouver au Danemark. Sur ce chaudron parmi les bustes de Déesses représentés. On retrouve la même divinité portant un Torque.Il y a une représentation de Taranis et de Kernunnos, portant un torque autour du coup et en brandissant un deuxième dans la main droite, comme pour l'offrir, et démontré la nature divine du Torque, a ses Druides et aux hommes. 
Tout ça pour dire que pour votre pratique du Druidisme le Torque devrait être porter en signe sacerdotal, et un autre devrait (éventuellement) être offert a vos divinités, de mon côté je porte un Torque Viking en évidence sur ma robe de Druide, avec un marteau de Thor et une amulette d'Odin. J'ai consacrer une reproduction d'un Torque retrouver en Irlande, a mes Dieux, que j'ai placer a côté d'une pierre qui vient d'Ecosse, au pied de mon Hörgr (Temple Domestique).Dans certains textes historiques on a une représentation plus claire de la place des Torque d'or dans les pratiques Druidiques de l'époque.Comme ceux de Justin, le monogramme, de l'historien Voconce Trogue-Pompée, nous apprend que le chef des Celto-Ligures (soit des celto-Italique, c'étaient des Celtes issus des filiations Celtes et Latines, retrouver dans les Régions Corse, Provence et Alpes, donc de traditions Celtique et Héllénique ou Numinique.) Catumandos offrit un collier en or à la Déesse Minerve de Massalia. (Massalia est une colonie grecque fondée par des Phocéens vers 600 avant J-C, aujourd’hui Marseille). Quand il conclut la Paix avec les Romains de la Ville de Marseille.Du côté Romain suite a l'influence des Celto-Ligures, ils se mirent a en faire de même, je pense aussi que les Celtes qui étaient Romanisé, aillent conservé probablement un attachement aux Pratiques Druidiques de leurs Anciens, ont probablement fait la même chose dans les Temples Romains.Du coup on retrouve le dans les textes « Tite-Live » (Histoire Romaine XXXIII) le témoignage de Romains qui après avoir vaincus les Insurbes (Les Gaulois Insubres et ces habitants des Alpes  ) on offert a Jupiter des Torques en or pris aux Gaulois en trophés de Guerre.
De mon point de vu la personne qui porte le Torque en tant que Druide a comme il ce doit fait le travail qui lui est inéluctable sur lui même, et avec l'aide des Dieux (l'initiation fait avec eux, pour être un canal) pour redevenir Divin, parce que comme je l'ais déjà affirmer, payer une cotisation dans un groupe ne suffit pas a faire de nous des Druides. (c'est de la réconstite dans ce cas là du folklore a touristes l'été). Redevenir Divin, pour retrouver l'état d'Awen, c'est quelque chose qui prend des années et donc le port du Torque ce mérite. Pour redevenir Divin il est vrais que la seul chose que nous avons a faire soit de démolir, pierre par pierre, tout les murs de la prison dans laquelle le monde matériel nous enferme, ou ces barrière que les gens moins évolué spirituellement dressent contre nous. Le plus important, parce que ce n'est pas une chose simple, c'est de commencer par vous observé réellement, « tel que vous êtes ». Avec lucidité. … C'est pas simple avec lucidité, le monde dans lequel nous vivons est en permanence dans le jugement, on nous apprend des le plus jeune age a juger l'autre ou les choses, et tout ce qui n'est pas « conforme » ou « différent » et considérer comme mauvais. Mais parfois une différence peut être une bénédiction, ça les « Juges ignorants » semblent l'oublier, ou ne pas le comprendre ? Ne pas comprendre les subtilités de l'existence. Quand vous commencerez a y voir claire en vous, il ce peut que les peurs vous submerge, c'est la première chose que l'on ressent. On a tous des peurs que l'on refoulent au lieu de les affronter et de les comprendre, pour les intégrer, les assimiler, et au final les dépasser. Examinez votre vie et vous même et voyez ce que vous, vous avez fait et subit, les erreurs qui sont les votre ou non, ce que vous avez omis de faire comme bien. Et occupez vous de soigner cela.C'est pas la que ça commence. C'est une prise de conscience en vous. N'essayez jamais a ce stade en tous cas, d'amener qui que ce soit d'autre que vous même à changer et a évoluer dans leur vie. A chaque personne ses problèmes et ses responsabilités dans la vie.En premier lieu vous pourriez tomber sur un « méchant » (un oppresseur de Cytraul) impénitent (pour reprendre un terme Chrétien). Et au final vous ne seriez pas pertinent, ni efficace.Ne pas oublier aussi que les oppresseurs du Cytraul sont utile, car a leur Mort ils partent dans le bas astral, pour être retenu pas les Dieux du Monde d'en bas, ce qui va être utile pour les futurs initiations des Druides futurs choisis par nos Dieux et Déesses.Donc occupez vous de vous améliorer et de vous changer vous même, ensuite éventuellement apportez de l'aide a vos proches. Faites cela et vous mettrez en route le processus pour retrouver votre état Divin.C'est une prise de conscience qui amène a ce rendre compte qu'il y a toujours quelque chose à faire pour changer le monde, du moins a son niveau. C'est ce dont tout les Mystiques des religions premières font l'expérience.





Quelque exemples:



Mon Torque Sacerdotale de Northern Druid:


                                        Le Torque que j'ai sacrifié a mes Dieux sur mon Hörgr:

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le cheminement Druidique Solitaire

Les Dieux du Nord, la partie 2 sur les Dieux Celtes

Le partage d'un des Fils d'Odin et de la Terre, aux chercheurs de Sagesse