Le partage d'un des Fils d'Odin et de la Terre, aux chercheurs de Sagesse

Le partage d'un des Fils d'Odin et de la Terre, aux chercheurs de Sagesse:

Hail, Gòdàn daginn. Bonjour a tous vous qui êtes a la recherche de la terre du nord, de l'Islande a L'Ecosse. Voici pour vous ce modeste livre avec lequel je souhaite partager quelques pistes avec celles et ceux qui cherche l'ancienne forme du Druidisme, celui qu'on ne trouve que dans l'âme et les rêves de ceux porte le kilt avec ferveurs pour leurs terres et leurs anciens. Bon bien sur il n'est pas obligatoire d'avoir d'illustres ancêtres des Highlands pour cheminer dans cette tradition du Druidisme.
Mais qu'est ce que le Druidisme du Nord ??? 
Et bien en général il y a deux approche celle du Gaelic Heathen et celle de la Northern îsles Tradition (considérer souvent comme une branche de la Pictish wicca) parfois on appel ces Traditions la sous le terme "Scottish Tradition". Soit du Druidisme et du Nordisme (pour ne pas dire Asatrù ou Odinisme)
Cette forme de Druidisme fait appel aux capacités de chaques personnes a ce feu qui éveille l'esprit.

La Tradition Gaelic Heathenry/ Northern îsles Tradition:

Qu'est ce que le Druidisme du Nord? Gaelic Heathen et Northern îsles Tradition: syncrétisme. Oui, bon ce mot qui induit parfois des problèmes de halètement (certains n'aiment pas, qu'ils soient Druides ou Asatruar).

Il vaux bien mieux parler de Reconstructionisme du Druidisme du Nord de l'Ecosse et de l'Est de L'Irlande, bien qu'il y ai eu des colonies Vikings dans toute l'Irlande. Je vous poste ce sujet pour détailler un peux plus cette approche, bien que je l'ai déjà fait dans les autres sujets.
Maintenant, tout le monde semble avoir une version différente de ce que le syncrétisme est, donc j'avancerai et t'enterais de sortir ce qui le définis déjà.
Cette tradition, ou cette ensemble de tradition: Gaelic Heathen = Irlande. Northern îsles Tradition (en lien avec la Pictish Wicca) = les îles du Nord de l'Ecosse.
Cette tradition voit sont origine dans la rencontre entre les celtes (rester fidèles a l'ancienne tradition ou du moins a leur survivance dans le folklore après la christianisation, plus ou moins complète de l'Ecosse et de l'Irlande) et les peuples Scandinaves venues s'installer et fondés des territoires (Colonies) dans ces pays là.
En premier lieu la transmission??? 
On ne sais pas en faite comment la tradition c'est transmisse avec exactitude.
Les deux principales hyphothèses sont soit la survivance et la transmission au sein de famille, ce qui est le cas dans la mienne, je cite souvent mon ancêtre qui pratiquaient, initier par sont grand père Ecossais, et qui est née en 1892. 
Soit la recréation complète de cette tradition avec pour base l'héritage laisser dans ces pays par les celtes et les vikings.
A mon avis les deux sont vraiment juste, parce que chaque Druide ou Païen d'autre tradition savent très bien que l'on ce base toujours sur les traces historiques laisser par les peuples qui nous on précéder. Mais le fait d'avoir des ancêtres appartenant a ces deux peuples et donc des divinités lier a ces deux cultures, pousse a travailler avec, Comment peux on dans ce cas fermer la porte a une partie de sont héritage ??? Même si on vie dans un pays qui impose aux gens de faire des choix pour rentrer dans une case, plutôt que dans une autre. 
Les choix que l'on fait devrait en ce qui concerne le Druidisme et les voies spirituelles empruntés devraient toujours être choisi avec l'aide des Dieux et des Ancêtres, enfin sa devrai être la base de réflexion, parce qu'on ne connait pas toujours nos ancêtres selon les vies que l'on a eu, et on n'a pas toujours les dons pour communiquer avec les dieux. On alors peut être par divination...  ?
On définis le syncrétisme comme le mélange de fois multiples qui va au-delà de la spiritualité et dans la culture et cela arrive à grande échelle. C'est beaucoup différent de l'éclectisme. Eclectique est individuel et se mélange seulement sur un niveau spirituel, tandis que le syncrétisme est beaucoup plus grand que ça. Le syncrétisme peut être historiquement certifié et arrive quand les cultures entières se rencontrent. Quoique les religions syncrétiques ne laissent pas souvent les écritures exactes de leur spiritualité (telles qu'elles étaient), mais laissent presque toujours des traces du syncrétisme arrivant d'une façon ou d'une autre.
Ensuite vient la reconstruction, donc pour la Northern îsles traditions ça passe par faire les rituels de la roue de l'année, avec comme base la Fionn's Windows parce que c'est une tradition insulaire. Et que en Irlande pour l'utilisation de mois d'arbre il y avais comme basse le site de Newgrange et en Ecosse le site de Callanish, pour trouver le repère "Solstice d'été et Solstice d'Hiver" dans le calendrier de la Fionn's windows (ou calendrier celte des Arbres/Ogham) qui servait ensuite une fois qu'on avait comme repère l'un des deux solstice, grâce aux étoiles et a la position du soleil, a calculer avec les mois dit des périodes des Arbres (chaque Arbres était attacher a un période de l'année) + les Lunaisons qui permettait de calculer les différentes dâtes de nos célébrations (c'est ce même calendrier des Celtes Insulaires qui est en usage dans les différentes Tradition Wicca), cette fenêtre de Fionn (le monde blanc de la spiritualité aussi appeler "Gwenved" dans le Druidisme) pour être calculé correctement devait être misse en place sur 5 années, soit un lustre, avec l'usage d'un mois intercalaire "Ngetal" (le mois du Roseau) juste avant Samhain/Samhuinn, pour comblé l'unité de temps, (ce qui est comparable a nos années bissextiles). On Retrouve la même chose avec le calendrier de Coligny. 
J'utiliserai mon propre syncrétisme comme un exemple: je suis un Druide solitaire qui chemine seul qui honore les Dieux Nordiques et Gaéliques (Bretons aussi j'ai des Ancêtres Bretons) Des Dieux Celtes donc, /des Esprits (Landvaettir/ Valkyries/Disir ...)/des Ancêtres. C'est quelque chose qui est très certifié dans l'histoire, particulièrement en Écosse et l'Irlande orientale. Cependant, très souvent comme syncrétiques, il n'y a par contre plus vraiment d'information sur la façon dont cette tradition a été pratiqué. C'est là où l'intuition moderne entre en jeux, on commence alors a faire des recherches et donc du reconstructionisme "Norse-Gaels", dans ce cas la c'est utile d'avoir les dons de Druide, de faire des Voyages Astraux et du Chamanisme ou de la divination pour pouvoir parler a nos Dieux et Déesses et pouvoir leur poser des Questions, comment faire tel ou tel rite, ou que souhaite t'ils voir mit en place pour eux.
C'est probable, ce type de syncrétisme est arrivé surtout par l'échange et chaque culture apprenant de l'autre. Des aspects religieux de chaque groupe ont été probablement adoptés par d'autre via l'intermariage et des peuples Scandinaves s'installant dans les zones Gaéliques et vivant parmi les habitants du pays là. Cela signifie qu'il pourrait y avoir eu une grande quantité de variation dans les pratiques.
En fait, c'est juste une vérité générale pour le Paganisme irlandais et Ecossais (Druidisme) souvent ils y avait des variantes régionales bien définies parce que s'étaient une société Clanique. On trouve différentes sources et trace de ces pratique Scnadinaves dans les pays en question, quand on fait des recherches sur le folklores Irlandais et Ecossais. Ainsi a présent de nos jours pour les gens modernes, comment pratiquons-nous une spiritualité tribale syncrétique avec des variantes régionales distinctes sans "preuves" irréfutable (on n'a que des traces) laissés de leurs pratiques ?
Nous faisons ce que les ancêtres ont fait - nous apprenons. Nous nous immergeons. Nous pensons et grandissons naturellement. Nous réunissons notre clan et famille et permettons à une telle foi de se développer organiquement, sans contrainte. Les ancêtres avaient leur variante Clanique, celui qui a été formé pour leur temps et nous aurons le nôtre pour notre temps, pour nos famille et amis.


Le Druidisme ? La philosophie ??? 

Philosophie Druidique, les Mondes Druidiques et état d'âmes dans le Druidisme :

Annouim = Anaon, dans la langue Bretonne et ses légendes « An Anaon » c'est l'âme en peine.
Annouim= Bàs Astral (avec Cytraul).
Gwenved = Haut Astral (avec Keugant) ou pour certains Druides d'outre Atlantique juste : « Astral World », « Other World » ou en Gaelique : « Finn mag » ou « Tir Na Fionn ».

L'interprétation d'Annouim par le Druide :

1= Mental obscur (l'inconscient) par opposition au « Mental Clair » (le conscient).
2= Emotions négatives, par opposition aux émotions positives des mondes supérieur.
3=Sous la forme du Breton « Anaon » qui signifie : « Ames des trépassés » et « Désespoir ».
4= Les cercles d 'Annouim sont au nombre de quatre et figurent comme des encoches dans la représentation des 5 mondes Druidiques sur la croix Celtique.

Ils ont pour noms :
*Le Rejet des autres qui empiètent sur son territoire (Antagonisme).
*La Douleur ( Physique surtout, mais aussi morale).
*La Colère (Dans une tentative de repousser la source de la douleur).
*La Haine (Quand on ne peut plus rien faire pour éviter la présence des oppresseurs vils et méchants).
Ces niveaux émotionnels sont issus du Gwenved a Keugant, ce sont des portes émotionnelles a franchir, donc des cercles extérieurs a Annouim sur la croix Celtique.
Ils ressemblent à des problèmes au premier abords, mais en réalité ce sont des aides pour se libérer de Cytraul et des oppresseurs. (les Démons / Diaoul = ceux qui portent le mal en eux, et les Vampyres = Vampires Psychiques = Pervers Narcissiques).
Quand on les aborde avec un esprits positif. On avance, on doit rejeter ceux qui vous marchent sur les pieds. On ne doit pas étre d'accord avec la douleur, même si on la supporte. On doit « Hair » ses ennemis si on veut pouvoir aimer ses amis avec sincérité.
Mais au niveau émotionnelle il y a encore moins bien :
Le monde d'Abred = la « Nécéssité » soit la Nécéssité de franchir les épreuves de la vie et le « vide litteral » ou comme dissent d'autre tradition : le « Karma ». En gros = Boire, Manger, Dormir... = lassitude.

Cytraul, L'enfer froid du néant :

Au centre de la Croix Druidique, se trouve le petit cercle de Cytraul appelé aussi « Cercle du Néant » dans le monde Celtique. Et « Abysse » en Hébreux ou « Tartar » chez les Grecque (je me permet dans parler parce que nombre de groupe Druidique on une base Helléniste et Sémite, donc comme c'est proche, j'en parle .)
C'est le plus bas état d'être possible quand un être tombe dans cet état, il vit presque sans émotions, ou avec des émotions aussi lourdes que de la matière, éxtrêmement chargées d'un profond sentiment de mort. Souvent quand ils sont dans cet état de « Mort » pour ce sentir vivant ils font souffrir les autres, c'est dans ce cas la qu'on parle d'Oppresseurs du Cytraul (Diaoul ou Vampyres).
Cytraul c'est le cercle de l'Enfer Froid, Glacée même, celui où rien n'arrive, où rien ne se passe, seulement un morne et infini désespoir. Même si elle a encore un corps, la personne n'en est pas vraiment consciente et n'en prend aucun soin. Il lui sera très dur de remonter la pente car elle est soit dans le dénie, (ce n'est pas elle, c'est les autres qui... ) soit sous antidépresseurs.
Forte heureusement de là aussi on peut ressortir, car pour les Celtes, (du moins ceux du Nord, parce que d'autre dans le Druidisme ne partagent pas ce point de vie, libre a eux), il n'est aucune situation désespérée qui ne prenne fin un jour.

Keugant et l'état Divin :

Keugant et l'état que nous pouvons tous retrouver car nous sommes « source » , même si notre eau est très sale. Dans nos moment de Grâce on peut retrouver au moins fugitivement, l'état de Keugant (l'état statique et divin).
Même en possession d'un corps (incarné), contrairement à ce que pensent certains spiritualités qui enseigne que les états divins d'éxtases ne peuvent se vivre qu'après la mort, donc sans corps physique.
Hélas on observe la même dérive dans le Druidisme chez ceux qui souhaitent le réduire a peaux de chagrin, ils veulent en faire en quelque sort un religion matérialiste. Ce n'est pas rare parce que la grande majorité des personnes on du mal a s'éloigner de leur Christianisme et leur conception matérialiste de bases. Certain aime aussi dans un grand élan de masochisme ou de mépris de soit s'accuser de tout les maux, pour être pris plus au sérieux dans un monde contemporain ou la conception de la vie et de la société et celles du Christianisme et du Matérialisme (a mon avis sa dénature le chemin des Druides...? A la Burns's Nicht, une soirée de porteur de Kilt une fois j'ai même rencontrer un Druide qui ma dit être Chrétien ??? On trouve de tout dans le Druidisme).
Pour un Païen authentique on ne cesse jamais d'être divin. Et il se peut que la plus grande faute spirituelle la plus grave soit bien d'abandonner ce point de vue selon lequel on est de nature divine. (sans être un Dieu, mais un intérlocuteur privilégier des Dieux et Déesses car avec cet état divin on retrouve notre Awen, notre visage, il faut avoir un visage pour parler aux Dieux), mais je pense que ce point de vue a été abandonner pas les Druides des Ordres en même temps que les pratiques traditionnel du Chamanisme celte et des autres formes du Geis.

Cytraul guette les materialistes :

Quand on cesse de se ressentir divin, on en vient a penser qu'on est qu'un corps mortel.
On devient alors uniquement un corps materiel, une chose d'Abred. Aprés la mort logiquement (puisqu'on n'est même plus un corps) on sombre encore plus bas, vers l'état de néant.
Et bienvenus chez Morrigù. Une Chouette station balnéaire pour Oppresseurs ! (Rires).
Bon il en faut aussi, les futurs Druides et Druidesses initier par elle, auront besoins de ce faire la mains sur eux. Donc les Oppresseurs on aussi un rôle a jouer. Chez « Hel and Breakfast » c'est sympas aussi, ils auront beaucoup de choses « épouvantables » a vivre la bàs. Aïe Très peut pour moi, mais je doit bien l'avouer que la Déesse Hel est une formidable enseignante en ce qui concerne nos peurs. Voila donc laissons les oppresseurs a leur destin dans l'après vie.
Et comme je le dit souvent on a tous un destin a notre mesure.
Bien entendu, un être spirituel étant indestructible, sa néantisation n'est qu'apparente. Dans cet état de Cytraul l'être spirituel se prend pour un « Rien du tout » ou du « Rien », mais les autres êtres qui passent pas là voient bien qu'il existe. Et certains alors lui tendent la main.
Cet état d'étre de « Néant » peut même etre ressenti alors même qu'on est encore possesseur d'un corps physique, par exemple quand on est sous l'emprise de drogues ou bien si gravement écrasé par un oppresseur qu'on se prend littéralement : « Pour une petite chose insignifiante. » quand ce n'est pas : « Pour rien » ou « un nul ».
Cet état est systématiquement vécu juste après la mort par ceux qui pensent qu'après la mort il n'y a rien. C'est typique de la décadense qui fait penser qu'on est juste une parcelle d'Abred (un morceau de Matière donc).
Heureusement que le monde, ou le Druidisme, ne sont pas les propriètés des oppresseurs.
Il n'est pas de cauchemar si long soit t'il, qui ne finisse sous l'effet de l'aurore apportée par un être spirituel, bien vivant dans son cœur et aimant dans ses actions et échanges avec les autres.

Gwenved, Finn mag  ou Tir Na Fionn, L'état du Monde blanc et des Paradis Païens :

Le Druidisme affirme que l'état de Keugant est l'état natif des être spirituels.
Mais quand une religion présente l'état de Keugant comme étant réservé à un Dieu créateur (et unique donc Monothéisme), il ne reste apparemment comme état le plus haut à atteindre que celui de Gwenved (pensées et émotions qu'on peut tous éprouver indépendamment de la possession d'un corps physique.) Vous commencer a comprendre pourquoi sur mes autres sujets j'ai beaucoup râler . Je m'en excuse auprès de ceux ou celles que ça a déranger. Mais quand on a étudier les 5 mondes et qu'on les comprends, qu'on a vécus chaques étapes, sur l'échelles des émotions et que finalement on ce retrouve face a un personne qui ce dit être Druide mais qui en réalité est au niveau de Cytraul ou d'Annouim, et qu'elle fait du mal volontairement a d'autre, c'est dure a avaler quand même... Gast !

Gwenved c'est :
1=Un état d'immortalité spirituel, mais ce n'est pas éternel, le niveau suivant et celui de Keugant qui lui est éternel.
2=L'état dans lequel sont censés être les Anges du Christianisme, ou pour la Northen îsle Tradition les Fylgur (Gardien de la personne) et les Valkyrjur (Valkyries).
3=L'état dans lequel sont censés être les membres de la classe sacerdotal des Celtes, soit les Druides et Druidesses, Hélas dans la réalité, très peut sont dans cette état spirituel, ils sont obnubiler par le monde matériel qui les leurrent.

Pour un Païen, cette conception indique qu'il n'y a pas renonciation à son propre état divin. Il lui est difficile d'imaginer une faute spirituelle plus grande. De son point de vue cela ne peut arriver que quand le poids des erreurs commises est tellement grand qu'on ne sait plus quoi faire pour ne plus en commettre d'autres. Du coup, on ne veut plus assumer de responsabilités et on en arrive à vouloir oublier son état antérieur de créateur.
Après tout, quand on a commis beaucoup d'erreurs on peut se dire « je ne vais plus en faire d'autre »
et je vais renoncer au savoir et aux pouvoir qui m'ont permis de faire toutes ces bêtises !!!
Ne vous en faite pas car ce qu'il nous faut savoir c'est que le monde d'Abred (le monde des hommes/le monde Matériel) implique la nécessité d'en commettre pour apprendre.
Malheureusement celui qui renonce a son état divin, renonce aussi à sa capacité de réparer toutes ses erreurs...
Dans le Druidisme chacun doit assurer son propre salut, faire ses propre découvertes. Avec l'aide et la bienveillance de ceux qui sont plus avancés (du point de vue spirituel, et pas matériel, oublier les Matérialistes).
Le Druidisme, s'il a connu les maitres spirituels (les Anciens Druides) et les Dieux Anciens, n'a jamais délégué son salut a qui que ce soit.
De nos jours, dans une civilisation ou les bases sont le matérialisme, le Numinisme (religion des Romains) ou l'Héllénisme (l'étude des philosophes Grecques et la religion des anciens Grecques) et le Christianisme. Il est souvent très difficile a certains de faire la part des choses entre toute ces influences, certains Druides on même du mal a comprendre le sentiment de peur que pouvait éprouver nos ancêtre durant la période de Samhain, (le début de l'hiver), et j'en passe et des meilleurs....
Bref en ce qui concerne le propre salut du Druide, il est difficile pour certain de comprendre le degré de responsabilité que ça implique. Cela signifie qu'on n'est jamais sauvé que par soi-même, même si une main secourable et la sagesses des anciens aident a passer au travers des embûches.
Le But d'un Druidisme authentique et quand même de redevenir profondément Païen (soit source de notre propre spiritualité et salut) Source soi-même, donc retrouver sa propre vérité intérieur.

On y parvient :
1=Non pas en acceptant quelque chose de l'extérieur (comme une doctrine)
2=Mais en enlevant tout le surplus des choses crées et des idées et émotions négatives accumulées au fil des âges.
3=Se dévoiler, au sens propre.

Se dévoiler au sens propre ça consiste à enlever les voiles afin d'apparaitre tout nu, pur, dans la splendeur statique de l'état de Keugant (divin éternel).
On peut aussi employer l'image de « remonter à la source » la notre de source pas celle d'un autre. D'un psedo Fran-Maçon, Egypto celtique et attend du syndrome des témoins de Jéhova, qui se réunie avec son groupuscule dans les bois.
Cette source qu'il nous faut remonter c'est la notre et elle se trouve en nous pas a l'éxtérieur. Et certainement pas dans le monde matériel. On doit remonter a notre source d'eau pure avec l'implication que la source de toute sagesse est le fait d'étre véritablement nous-même.
En bref, l'initiation Druidique consiste moins à créer des choses (il en existe suffisamment comme cela) qu'à ôter tout ce qui est superflu à la pure beauté des commencements du monde.
Et les Dieux ne commencerons a s'intéresser a vous que quand vous aurez commencer ce réel travail druidique sur vous même, ils n'ont pas de temps a perdre avec des gens qui se leurrent eux même avec des positions sociales ou pire l'argent.

« -Affermis ton courage en te combattant toi même, sans haine mais sans concession, impitoyable avec les lâchetés et les mauvaises pensées. Gagne ta propre confiance. »
-Sagesse Druidique-

« -Il est trois choses qui vont chaque jour en se renforçant. Ce sont :
1= L'amour.
2=La science
3=La Justice. »
-Sagesse Druidique issue des triades Bardiques-

« -Les trois principaux actes néfastes sont :
1= L'orgueil.
2= Le mensonge.
3= La cruauté. »
-Sagesse Druidique issue des triades Bardiques-

« -Il y a trois nécessités inéluctable pour l'homme :
1= La nécessité de souffrir.
2= La nécessité de se renouveler.
3= La nécessité de choisir. »
-Sagesse Druidique issue des triades Bardiques-


Source de cette réflection= Le livre le Druidisme au Quotidien, de la Druidesse Viviane Le Moullec

Dans le druidisme en plus des rituels et des célébrations il y a la pensée Druidique et sa philosophie. (la pensée de tout les jour dans la vie d'un Druide ou d'une Druidesse)
Les trois buts de l'Existence Menant à sa Plénitude sont: L'Amour, la Vérité, la Connaissance.
D'où les Grands Príncipes druidiques: Aimer, Créer, Apprendre, avec pour fils conducteur Enseigner, versez le contenue de la coupe de la vie (la connaissance) ne pas rester égoïstement et partager ses acquits et son savoir. ainsi on peut être au niveau de paix de Gwenved puis de Keugan (ou Keugant) = paix et joie profonde et partager.
Les trois Erreurs Majeures Qui font rétrograder l'homme ou La Femme en Abred puis en Cytraul sont: L'Orgueil, la Cruauté, le Mensonge.
Bien Que l'enseignement de la philosophie Druidique est purement oral, les Druides ne prohibaient pas l'écriture. Plus ils estimaient Qu'une leçon doit toujours etre comprise et dons apprise d'où le abesoin de symbole et d'écriture du moins en partie.
Quelques ou symboles pour servir à d'aide-mémoire et Que les textes sont trop Écrits superficiels assimiler les verser Données de sciences Qu'il Serait imprudent de confier à tous les Étudiants.
Le druidisme est à la fois une philosophie, une façon de vivre, mais surtout une spiritualité et nous tentons de recréer le lien avec nos Dieux et nos Déesses.
Dans la mesure ou nous avons perdu notre lien avec la terre, avec l'environnement, à un tel point que nous sommes en train de le détruire, toute tentative pour rétablir ce lien à un niveau profond de conscience est important.
Nous développons notre sens de la connexion à la Terre, au Ciel, à la Lune, aux étoiles, aux quatre éléments, aux saisons, aux animaux, aux pierres et aux végétaux.
Le Druidisme nous enseigne une manière de communiquer avec la Nature, et avec la source divine spirituelle qui se manifeste à travers le monde naturel.
Le Druidisme nous permet aussi de retrouver les Dieux et les Déesses Celtes. De les faire revivre au travers de la Tradition.
La Tradition Druidique détient le germe et la sagesse-souche de nos ancêtres, et en rentrant en contact et en travaillant avec cette sagesse, nous parvenons à retrouver cette relation privilégiée qui existe entre nous-même et la Terre.
Honore les Dieux, ne fait pas le mal et soit courageux.





La Druidité et l'échelle des Emotions, façon de vivre en Druide :

L'échelle des émotion dans la philosophie Druidique.


Prendre sa propre température émotionnel et donc changer et évolué sur l'échelle des émotions et dans sa vie :
Il est claire que plus on ressent d'émotions, plus la vie est chaleureuse, si on ne ressent rien, on est en état de glace et il nous faut alors apprendre a nous dégeler

Le classement sur notre échelle druidique des émotions va de « 1 » a « 8 » par analogie avec les 8 cerlces d'éxistance du Druide.
Elles sont comme un fleuve, qui coule...

0,1 = Mort Apparente glacer et congelé voir Cytraul.
État de coma physique et/ou spirituel. L'incapacité à avoir un corps (donc a sa réincarner) et a éprouver des émotions donc c'est « l'Enfer Froid » des Celtes = le Cytraul...

Dans la Vie : Etat robotique d'une personne si elle a une activité. État froid et comateux si on a rien a faire. On ne vie plus par soit-même on ne voit plus passer les saisons. On est dans l'incapacité de changer de vie, et pour ne plus faire de cauchemars, on se bourre de somnifères, de tranquilisants et d' alcool fort comme du Whisky …. On fini devant la TV en slip a manger un reste de pâtes froides on s'abreuve de publicité et on ne réfléchit plus a rien....

Entre les vies (dans la mort) : L'incapacité à se reincarner est suffsament terrible pour qu'on assume l'état de Fantôme ou de revenant venant hanter les vivant ( An Anaon) 

Piège : 0,9 Le Brouillard de l'oubli ; C'est le piège qui entoure le cercle de Cytraul.

1= Apathie  état de glace, l'eau ne bouge presque pas.

entre les vies : Période qui suit la mort physique et où on se sent comateux. La plupart des gens sont dans cette état après la mort.

Dans la vie : Avec toutes les drogues qu'on donne a la mère juste avant la naissance , les gens n'ont plus la mèmoire de l'histoire, ni de leur propre vie. On peut hélas rester dans cet état pendant toute une incarnation.

2= Tristesse La glace commence à fondre et le fleuve coule par endroit :
Dans la tristesse on laisse enfin couler ses larmes.
Les accouchements sont une violence, tout comme l'agonie, dans notre cruel Occident.
Les nouveaux nés sont perturbés et pleures (c'est bien naturel) et celui ou celle qui va mourir.
On se retourne sur sa vie et on regrette ses propre sottises et on pleure son passé perdu. On fait le point sur sa vie quand on vie en pleine conscience vers 25 ans et vers 50 ans, a 50 ans passé on parle d'individualisation de la personne profonde.

Piège : 2,9 La Terreur : On est presque sorti du repli sur soi et on commence à ressentir l'émotion écrasante par laquelle on est passé avant de sombrer dans la tristesse. Quand on a enfin le courage de regarder la terreur en face, on devient conscient de la chose ou du type de personne qui opprime.
Du coup, on éprouve une peur saine. On a peur de ce qui fait mal, ou du type de personne qui font du mal (aux plus faibles bien entendu) Les oppressers sont souvent très lâche et ne font pas de mal aux gens plus fort ou plus nombreux qu'eux mêmes. Les gens plus fort qu'eux ils leur font la cours (comme une parade nuptial de gros c..s) .
C'est la limite entre 2 et 3. C'est une émotion terrible, qui peut faire retomber dans la plus noire des tristesses. C'est un piège dangereux fait de la dévalorisation de soi et du sentiment écrasant qu'on n'est « rien ». Il ne faut pas écouter les oppresseurs qui ont pour but de faire la peau au gens biens, ils veulent qu'ils ce sente comme de petites choses mornes et grises, et d'éteindre la lumière des gens de bien... Ne permettez plus que l'on vous opprime !

3= Peur, Quand la glace continue à fondre, l'eau s'attaque aux bords de la rivière :
La peur est une réaction naturelle a l'entrée dans un monde où on n'a pas encore de repères (état du bébé qui vient de naitre, ou du mort récent). 
On avance à petits pas prudents et vigilent du moindre danger, on recule, peureux face aux pièges ou aux sales coups des oppresseurs. Parfois on se fige de terreur (une peur très intense) ou comme ce fut mon cas dans l'enfance suite a de mauvais traitement j'étais pris de mutisme...
Ceux qui avancent en fanfarons inconscients ne vont pas tarder a retomber en bas de l'échelle des émotions (comateux et cytraul direct). Il arrive que l'on aient des crise de panique et de gros stresse, mais on peut surmonter et repartir de l'avant.

4= Ruse, Il ne reste qu'une pellicule de glace mince sur la rivière :
Il faut étre prudent et contourner les obstacles dangereux. (Le Druide contourne l'obstacle sans se faire repérer par les démons du cytraul = oppresseurs).
Quand on est en Danger, on doit, a priori, se méfier de tout le monde.
C'est l'éxperience ou l'aide bienveillante qui averti du danger, pas ce qu'on voit !!!! 
soit : INCONNU = DANGER POTENTIEL. 
Quand on débarque dans une endroit inconnu, on est en danger, tout simplement parce qu'on ne le connait pas. On peut avoir de bonnes surprise, mais aussi risquer la mort par ignorance d'un obstacle ou d'un prédateur (Oppresseur) 
C'est à ce niveau que s'éxprime la méchanceté et la monstruosité humaine (enfin du genre humain. Car pour un Druide les oppresseurs sont inhumains, ils n'appartiennent plus au monde des hommes car plus d'émotions positives). 
On trouve a ce niveau les oppresseur du Cytraul (les Méchants dans le couvercle des Enfers).
Mais le Druide ce doit d'étre courageux et droit, Fort et conscient de ce qui l'entoure car hélas on trouve des oppresseurs en sae blanche dans les ordres druidiques. (Des loups déguisé en sages) 
Dans le monde du travail aussi on trouve ce type de personne, j'en ai déjà vu dans les centre de formations pour personne handicapés. Qui faisaient semblent d'être la pour aider les gens (devant leur chef) et ensuite elles prenaient du plaisir a opprimer et a blesser les gens, au lieux de les assister J'appelle ce type de personnage les faux sauveurs (ils se font passer pour des aident alors qu'ils sont juste la pour ce nourrirent comme des Vampire...) Bon le problème de ce type de situation c'est que plus on y est confronté, plus on s'isole et moins on fait confiance aux autres.
Du Coups faiblir peut conduire à rejoindre les oppresseurs, mais c'est une très très mauvaise idée que d'aller rejoindre les hypocrites.

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!ATTENTION LE PLUS GRAND PIEGE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Rencontre avec les Hypocrites : On rencontre des gens qui sourient faussement (les oppresseurs se font toujours passer pour des inoffensifs). 
C'est le monde moderne, la société de sur-consomation qui crée des monstres, les oppresseurs savent manipuler et détruire. De plus le monde industriel ne souhaite pas que les gens soit libre et heureux (enfin pas sans vous refourguer leurs marchandises pourries), On ne souhaite pas que vous quittiez votre état de dépendance. Vous avez alors un terrible choix a faire : 
Rejoindre ceux qui sont apparemment dominants dans ce monde ou vous en sortir par la ruse.
Le Druide de son côté doit étre indépendant lui même et se soustraire aux tordus.

ATTENTION NE DEVENEZ PAS UN DEMONS DU CYTRAUL A VOTRE TOUR :
Si vous voulez rejoindre les oppresseurs, et devenir hypocrite, condoléance vous été mort (a l'interieur, plus aucunes émotions = mort, vous redésendrez l'échelle des émotions au cercle du cytraul au niveau 0).
Le Druide lui ruse face aux oppresseurs pour sans sortir dignement et conserver votre honneur intacte.

4 bis-Hypocisie du Cytraul : (c'est un cul de sac) 
L'hypocrite clame haut et fort qu'il n'y a rien a faire et qu'il n'est pas heureux. 
Mais il ne trouve que des solutions qui ne marche pas ou qui échouent (de façon prévisible bien entendu.) 
Le Druide rusé de sont côté feint de se trouvé à son aise aux milieux des Loups et cherche tous doucement la sortie....

4,5 La Haine : Je sais que ce n'est pas conforme a se que dissent la majorité des religions,  (haine = ne pas aimer ce qui fait mal = désaccord avec ce qui fait mal)
Mais dans le Druidisme vous devez oser haïr vos ennemis (les Vrais ennemis = les Oppresseurs)
pour vous en débarrasser définitivement. 
C'est seulement quand vous aurez fait place nette en ne traitant plus vos ennemis (oppresseurs) en « amis » que vous pourrez rencontrer de vrais amis. La haine juste consiste à détester ce qui est mauvais ou ce qui vous porte préjudice, ou ce qui porte préjudice aux personnes plus faibles qui vous souhaitez aider.
Haïr pour un Druide consiste a désigner ce avec quoi on n'est pas d'accord parce que cela est nuisible et toxique pour vos proches. Ce n'est pas « politiquement correct » mais c'est une nécéssité si on veut échapper aux pièges des oppresseurs et vivre en paix sur cette terre.
Avec la « Sainte Haine », vous extirpez de vous ce qui vous a opprimé, votre lâche consentement à vous faire écraser et laminer la gueule par les oppresseurs et autres malfaiteurs...
Votre désaccord vous l'éxprimez clairement et très nettement, « il sort de vous et retourne à l'envoyeur !! ».
En claire la Sainte Haine est une émotion virulente qui nous permet de rejetter de nous même toutes les toxines des gens délétères qui nous empoissonnent a petit feu. C'est une sorte de Purge.
Il nous faut oser haïr le mal pour pouvoir aimer le bien avec sincérité...

5 = Colère et Sainte Colère du Druide, Quand il y a moins de glace sur la douce rivière de nos vies :
La vie souvent comme les chutes d'une rivière poissonneuse ressemble a un grand bordel, qui remue de partout.... Mais qui Vie !
On sa lâche, on se fâche contre les piège et autre obstacles et bien sur contre les oppresseurs et autre enm.. eurs, empêcheurs de tourner en rond.
On pique des colères contre tout ce qui opprime. Parfois on se culpabilise d'avoir été aussi naif avec les démons du cytraul et les circonstances de la vie. C'est normal de ce sentir coupable et c'est aussi bénéfique car si on ce sent coupable pour le passé, alors on ne se laissera plus jamais faire contre ceux qui aimeraient faire qu'on retombe dans les pièges.
On se montre brutal contre les oppresseur (moi j'appelle ça faire le Viking = Ne plus ce laisser faire)
Seule cette « Sainte Colère Druidique » pourra nous empècher de retomber en Cytraul (l'enfer froid du coma emotionnel...) Le Druide qui enfin s'autorise la Colère, sait contrairement aux autres qu'il ne retournera pas de son plein gré dans les enfers des oppresseurs. (les gens qui sont en état de cytraul on besoin d'avoir des victimes pour leur tenir chaud l'hiver dans la froidure de cytraul)
Le Druide lui a le cœur chaud et plein d'amour. Ce qui le nourri c'est de voir le gens heureux autour de lui.

5,5 Douleur, Les débris de la glace nous cogne de partout et on a mal :
On a mal partout à cause de l'effort que l'on fait continuellement pour s'en sortir,mais le bout du tunnel et proche ! 
Quand les certitudes inoxydables (imposer pas la société de sur-consomation) tombent et qu'on voie enfin la vie et le vécus comme quelque chose de bénéfique et que l'on tente d'en faire du positif.
L'abandon du superflu, le nettoyage du corps, le rejet des parasites qui encombrent. On commence alors a y voir plus claire et a tirer les leçons de notre existence en cette vie. (c'est alors qu'on commence a obtenir la sagesse, celle du vécu.) Mais on a encore des douleurs mais on les supporte avec de plus en plus de douceurs, car on avance vers une vie plus saine, une conscience plus claire et bien sur en l'absence d'oppresseurs, plus de liberté. Liberté chérie !!!!

Piège : (Moins grave que le prècédent) on porte trop de temps et d'attention a ce qui n'allais pas, ne va pas, ou aux problèmes auxquels on n'a pas encore trouver de solution. Et on oublie de vivre et de profiter des petits plaisirs de la vie.

6= Emotion Neutre, La rivière et devenue un beau fleuve.
La vie devient enfin « un long fleuve tranquille » 
Dans notre vie les jours s'enchainent aux autres simplement, sans problèmes.
On n'est plus soucieux du passé, mais on n'a pas encore décidé du présent, qu'on laisse venir : « On verra bien... ? »
L'essentiel des émotions négatives (de 0,1 à 5,5) a été nettoyé on a vidé de sa vie :
1= Les Gens toxiques et les vampires psychiques qui sont des poids mort pour notre humanité (les gens de 0,1 à 3)
2= Les Oppresseurs qu'ils soient « Hypocrites » ou « Parasites » (les gens au niveau du 4-Hypocrites).
3=On a régler et comprit notre passé et notre cheminement dans la vie depuis l'enfance et on entre en période de résilience.

Alors on aborde une sorte de plateau dans les Montagnes, on et comme au sommet des Monts d'Arrée en hiver tout est blanc (Gwenved) et venté. Que c'est chouette la liberté !
On est quasiment seul, mais bien vivant enfin ! On aborde un état neutre (6) où le monde éxtérieur (les besoins materiels, les gens envers qui on se sent de faux devoirs, ou ceux par qui on s'est fait avoir) n'est plus écrasant. Oui quand on est en etat de Gwenved on ne peut retourner en etat de Cytraul. On ne souhaite plus que les oppresseurs aillent voir ailleurs (pour rester polie!!)
C'est le signe de la sortie définitive de CYTRAUL... 
Vive la liberté.

6 bis Monotonie, l'eau du fleuve et chaud c'est le printemps :
La vie Calme, La vie est douce, il y a de jolie poissons dans le fleuve, des oiseaux et des fleurs
Ouf ! Enfin seul pour faire tranquillement le ménage chez soi.
Ce moment de solitude devrait toujours précéder le choix d'une voie spirituelle.
La personne qui a fait le ménage dans sa vie passe par un moment de solitude, (surtout les druides solitaires comme moi ! HIHI … que c'est bon cette période de prise de conscience!).
Ce stade est indispensable pour la suite de l'avancement dans la druidité !!
C'est a ce moment la que l'on souvre au monde et qu'on recherche des réponse par soit même.
C'est le moment de l'initiation Druidique (a ce moment la qu'il faudrait le faire)
Car avant on était bien trop occupé a survivre... En mode survie on ne voie rien du monde qui nous entoure ! Ne nous y trompons pas, on ne peut suivre une religion et commencer un chemin spirituel sérieux sans avoir réglé nos problèmes les plus importants.
Hélas celui qui est préocuper a sa survie et ses besoins primaires (manger, dormir, payer les factures etc... ) ne dispose d'aucune énergie pour se tirer des pièges de ce monde et des griffes des oppresseurs...

EMOTIONS POSITIVES = 7 et 8 = SACERDOSE DRUIDIQUE :

7= Le contentement (joie personnelle) On installe sa place dans la vie, et on apprécie enfin les petites joie de celle-ci.
On s'interéssent à des choses positives et on prend le temps de savourer ce qui est bon. On n'a que peu de relations, on a quitté les ennuis et on se montre prudent pour nouer de nouveux liens.
« Contentement » est une étape très importante, tant pour l'initiation druidique que pour la vie de tout les jours et la vie sociale. Il faut être autonome avant de se mêler valablement aux autres.
Vous voilà averti : Celui qui voit le verre à moitié vide n'est pas pr^t pour le travail spirituel de Druide. Celui qui le voit à moitié plein et apprécie d 'avoir au moins cela, a de solides chaussures pour avancer sur le chemin Druidique.

Sacerdotalement = Bon état du Un (de la personne)
Initiation « Disciple » = On apprend a avoir (des choses)

7,5= Joie (Partagée) On s'intéresse aux autres personnes.

On s'associe ou on forme des couples. On choisi un petit nombre d'amis. C'est après avoir été capable d'éprouver le contentement personnel qu'on est capable d'accéder au niveau de la « JOIE PARTAGEE ». On ne devrait jamais songer au mariage si on est déserpéré, ou en état de profonde tristesse, ou alors comme beaucoup de femmes elles épousent un oppresseur qui leur fera du mal par la suite... Si ce n'est pire ?! 
Le Druide lui sait que c'est qu'une fois que l'on a fait sérieusement le tour de soit même qu'on peut sincérement s'intéresser aux autres et a l'amour (dans le sens véritable du terme)


Sacerdotalement = Bon état du Deux 
Initiation de Barde ou d'Ovate (dans les ordres Druidique type Gorsedd ou alors Druid 1th level ou
Druid 2nd level chez les Reformed Druids).
Le Druide solitaire lui commence sont travail initiatique et ses rituels du chamanisme celtique.
Il travail sur lui même par la roue de médecine celte.
On apprend a faire (par soit même ou avec d'autre dans la joie)

8= Enthousiasme (joie transmise) On fait partie du groupe des hommes et de la chaine de la vie. Et on est heureux.
On est accueillant envers toutes sortes de gens, (différents ou peut ordinaire, on n'est pas raciste) les druides qui sont raciste sont au niveau de Cytraul et non de Gwenved et donc sont plus proche des oppresseurs. 
On est accueillant envers toute les formes de vie. Dans la vie de couple, on devrait attendre d'avoir atteint ce niveau émotionnel pour concevoir et accueillir un enfant (le trois dans un couple)
C'est aussi a ce niveau que les équipes devraient se former pour produire des choses saines, robustes et élégantes...
Le Druide ne doit permettre a quiconque de dévaloriser sa démarche spirituelle et son état de Druide , par une druide d'une autre tradition ou ordre. C'est dans ce genre de circonstance quand un druide d'une ordre me dit que je ne suis pas druide, et m'insulte, que je me dit « Tien et si on l'écrivait sans « e » et qu'on y ajoutait le suffixe « -ure » Je rigole. Dans c'est qu'a la il vaut mieux rigoler un grand coups et partir en claquant la porte. 
La démarche spirituel du Druide et belle, il marche dans la beauté et la joie de Gwenved (le monde blanc). Libre à l'imbécile de gâcher sa vie dans les émotions destructrices et les endroit délétères en compagnie de gens toxiques... Gast spontus eo, ya, nul eo. Evel just.
Les oppresseurs n'ont pas le droit d'envahir votre territoire avec leurs miasmes toxiques...
Flanquez le dehors. Les Ordures a la poubelle. . . 

Sacerdotalement = Bon état du Trois = Initiation Druidiques
On apprend à étre druide et on assume ce que l'on EST !!!!!!!!!!!
Et on vie dans la joie, on échange avec ceux qui on le cœur ouvert et vivant.



Rites initiatiques:


Le Rite d'initiation druidique est divisé en quatre phases. Suivant les groupe (Clairières) Druidiques certains aspectes comme la nudité rituel ne font plus partie des pratiques.
Pour faire cours que l'on soit Druide Reconstructioniste, Druide Revivaliste ou Druide Solitaire.Les étapes de l'initiation sont les suivantes:1=Phase de régression2=Phase de renaissance3=Phase de révélation4= Les épreuves initiatiques.



Les étapes sont effectuer dans cette ordre là par les Druide Revivalistes et les Druides Reconstructioniste, mais pas par les Druides Solitaires qui pratique le Chamanisme Celtique.
Donc pour les Druides Solitaire les étapes sont dans l'ordre suivants:1=Phase de révélation2=Les épreuves initiatiques3=phase de mort (ou régression)4=Phase de renaissance.

Dans le détaille:La phase de régression: Isolement, éloignement, Jeûne, ou Jeûne fruitarien (on ne mange que des fruits), nudité (facultatif), Yeux bandés, ou visage voilé, méditation, passage sous un dolmen, ou position en Foetus, rite de mort, régression foetale. 
La Phase de renaissance: Purification par les quatre éléments. élection et acceptation par le groupe (pour les druides d'un ordre) déplacement, (pèlerinage, déplacement initiatique de la mer a la forêt par exemple pour un druide solitaire ou d'un endroit a un autre sur le cite sacré pour les druides des ordres druidiques). Purification par le soleil. Monter sur un dolmen ou au sommet d'une montagne (rituel de la pierre de serment).Dans la gorsedd imposition des mains obligatoire. si on veut le faire a un autre le druide solitaire entre en transe voit les Dieux par flash, et place ses mains sur les yeux la bouche, le front et les oreilles du future druide. Les druides des ordres druidique eux réciteront des incantations pendant ce rituel d'imposition des mains. (ce rite a plus d'importance pour les druide qui travail en groupe) On peut remplacer se rite par l'usage d'un staurolite (la pierre des druide) sur votre front pendant un longe méditation au cours de laquelle on contacte les dieux.Usage d'un nouveau nom (nom Druidique) et d'un vêtement: sae blanche de Druide (ou des grades en usage dans les ordres = Ovate, Barde, Eubage...) Usage d'un bâton de druide et d'autre objets: amulette(s), serpe ... Etc.Usage du Torque (collier celtique en métal, en générale après 10 ans de cheminement dans le druidisme solitaire ou après les grades intermédiaires d'Ovate et de Barde dans les ordres druidiques.)
La Phase de révélation: Réception d'une tradition, d'un courant des le druidisme, d'une ou de plusieurs Mythologie(s), réception d'une filiation (dans les ordres) connaissance druidique, symbole et signe, pour certains ordres: Mots de passe et serment de secret. Serment druidiques (déclaré debout sur le dolmen ou sur la montagne ou relief particulier = pierre a serment)
Les épreuves initiatiques: Souvent pour les ordres examen probatoire (langue bretonne, ou gaelique... Culture, histoire, savoir traditionnel , parfois composition artistique) Jeûne et déshabillage, (facultatif) Attente dans la forêt, rituel pour affronté ses peurs et faire face a sa vie et a son devenir. Aveuglement, méditation, parfois usage de la magie, déplacement (pèlerinage) son sang versé.



Pour en revenir au rite d'initiation en solitaire (c'est pour ceux la que j'écrit se poste) ce rite est avant tout fait pour permettre de remettre de l'ordre dans sa vie de druide (et dans sa tête). Lors d'une période de réflexion et d'étude du Druidisme le futur Druide fait le point sur sa vie, sur ce qu'il a été, ce qui a pu le rendre heureux ou malheureux. Il affronte ses peurs (et il peut surtout le faire grâce au chamanisme, lors du rite de démembrement) Il fait le feed Back sur son vécu, sur toutes les étapes de sa vie. Et le cheminement qui la conduit au Druidisme et a la Druidité. Et pourquoi il aimerait être Druide? Quel Druide il aimerait être (quel homme ou quelle femme pour une Druidesse) Quel futur il aimerait construire pour lui même? Pour ses proches? Et pour nos Dieux et Déesses et enfin pour sa tradition au sein du Druidisme et pour le Druidisme.


Le Lieu de sont rite d'initiation:
Le rite d'initiation consiste à réaliser une mort symbolique (moins violente que dans le plan astral avec les divinités ou/et les esprits. = Rite chamanique de démembrement, dans le cadre du druidisme orthodoxe) et une renaissance. Une renaissance dans la Druidité. (dans l'état sacerdotale du Druide ou de la Druidesse.)Le lieu est d'une importance capital.Par exemple: une forêt, une source, des menhirs, dans une caverne ou sous un dolmen pour la mort suivie de la monter sur le dolmen ou au sommet d'une montagne pour dire le serment lors de la renaissance.
Bandage des Yeux, voyage initiatique (pèlerinage) épreuve, déclaration du serment des Druides. Lecture de Poèmes etc...
Ce lieu bien choisi et bien particulier (il faut que le lieu ait du sens pour le futur Druide mais sa peut étre une grange ou tout autre lieux ordinaire. Par exemple lors de mon rite personnel d'initiation pour la partie mort initiatique en plus du dolmen je me suis pendu de nuit tête en bas a une barrière ancienne qui était dans un champs a l'abandon, j'ai fait ça pour étre a l'image d'Odin sur Yggdrasill et de nuit pour la symbolique lier a la mort. (il ce dégageait de cette endroit une ambiance bien particulière surtout de nuit.)En ce lieu le Druide y sacrifie tout son passé afin de centrer le lieu dans sa mémoire et dans son âme Celtique.Pendant le rite le but est d'affronter ses peurs et de tirer un trait sur l'ancienne vie.On peut brûler (ou sacrifier) un objet donné par une personne liée au passé ou une représentation du passé.Par exemple moi j'ai sacrifier le triskell en pendentif que j'ai porter dans l'enfance, je l'ai enterré sous un chêne.Cela peut être une représentation de maltraitence ou d'épreuve(s) comme une période de maladie ou autre.Le but est de crée un événement si fort que l'on ne peut l'oublier.L'initiation doit étre telle qu'elle change la vie du futur Druide ou de la Future Druidesse, que la vie ancienne n'éxiste plus telle qu'elle était et que le Druide regarde le monde avec le regard nouveau.Le Druide ensuite vie son serment de Druide (il reçoit son bâton, sa sae blanche et d'autre objets...) 


Le Serment des Druides:

 (il y a parfois quelques variantes selon les traditions Druidiques et les courants)
-"Honorer les Dieux Anciens et le Kindred. (ou le Clan)Purifier les Trois portes de la vie que sont le corps, la parole et l'esprit.Honorer les coutumes Celtes. Et s'entrainer a la Bravoure."


Ensuite le meilleur moment de l'année pour faire ce rite pour un Druide Solitaire c'est bien entendu Samhain, et pour ce rite n'aillez pas peur d'adapter ou de modifier ce qui ne vous convient pas ou ce que vous ne pouvez pas faire (par exemple on a pas toujours un dolmen sous la main) les traditions sa évolue et le druidisme appartient a notre époque, en s'inspirant grandement du passé.





Trouver son « Druide » intérieur :

De nombreux collèges druidique existe a l'heure actuelle en France et a l'étranger. 
Il y a aussi nombres de Solitaires, parfois appeler « Druides Autoproclamés » par ceux des Ordres Druidiques (peux compréhensif). 
Bon bien sur « Druide Autoproclamé » c'est absurde comme qualificatif !! Personne n'est réélement autoproclamé, a traver le Druidisme Orthodoxe (le Chamanisme Celte) on subit une forme d'éléction par les Esprits ou les Dieux. 
Il est vrais que dans les Ordres Druidiques parfois les adeptes croient que les Dieux ne sont qu'une personnification anthropomorphique de la nature comme le vent le soleil, ou du Dieu unique en général (Druide Chrétien) ils ne pensent pas qu'ils puissent être des personnes avec leur existences propres et qu'ils vivent dans un autre plan d'existence et de conscience que le notre dans le monde d'en haut ou d'en bàs le plus souvent, (plan astral).
Alors que l'on soit solitaire ou d'en un Groupe, tous nous sommes les héritiers des anciens Druides, 
que l'on soit issu d'une ligner de Druide par la famille ou par l'enseignement dans un ordre, ou par nos Dieux et Déesses, nous travaillons avec l'Egregor Druidique ; De plus la Druidité ne tombe pas du ciel sans aucune raison !! Et on ne se lève pas un matin en se dissent : « Tiens je vais me faire druide aujourd'hui !!?»
C'est d'un état dons il s'agit. La Druidité ou l'état de Druide c'est une recouvrance ! La recouvrance de quelque chose que l'on percevait en nous et qui soudain fait sens. Nombre de personne dans le monde on une pratique spirituel, qui leur vient de leurs ancêtres et ils découvrent parfois de manière fortuite que se qu'ils font peut être appeler Druidisme ou que c'est du Druidisme.
Outre la pratique en solitaire (souvent hériter de la famille) il y a des lignées Galloise comme celle de Iolo Morganwg, la plus sérieuse, car elle a pérpétuer l'héritage druidique depuis plus longtemps et Morganwg était un érudit en matière de poèmes Bardique, bien que contreverser pas des textes qui furent attribuer aux Ancêtre Gallois de Morgangwg (on sait aujourd'hui que c'était une erreur) sa reste quand même une bonne base et on doit a Morganwg la "Prière Druidique" et nombre d'autres textes de qualité. Cette lignée a le côté culturel le plus développer, les cérémonies druidiques et la préservation de la langue et des coutumes celtiques (Presque tout les Groupes Druidiques Bretons sont dans cette lignée, donc la branche Bretonne)
Il y a les lignées Anglaises du Druid Order reconverti en OBOD de Philip Carr-Gomm , qui est l'Auteur d'un ouvrage sur le Druidisme en Solitaire de la Wicca Celte « Druidcraft ». et bien sur l'incontournable Henry Hurle et le Druide John Toland de la Lignée Irlandaise du Druidisme.
En France on a également les Druides Reconstructionistes Gaulois du Collège des Gaules, fondé par Paul Bouchet. 
Toutes ces lignées ont pour rôle de rendre facile et possible a tous l'accés à la hièrarchie sacerdotale, 
Elles n'exigent pas de qualités pariculières ou de dons de Druide (flash, voyance, facilité pour le chamanisme et la V.A... Etc) 
Elles non pas pour but normalement d'imposer des engagement contraignant. C'est ligner a la base il ne faut pas l'oublier on été crée par des héritiers du Druidisme, le plus souvent pas la famille ou l'amour de la culture Celte, des passionner d'histoire et d'archéologie antique, et par des praticiens solitaires (donc des Druides solitaires) pour garder cette tradition et cette héritage et se mettre en relation avec la nature. Et NON pour reconstituer un Clergé.
Les Valeurs morales du Druidisme basées sur la modestie et l'absence de recherche de pouvoir ne paraissent pas avoir forcément été bien comprises et assimilées par tous. Hélas !... 
Il y a aussi des approches plus Orthodoxe et plus Factuel du Druidisme comme Les Chamans Celtes du groupe Soof-Tà... 
Il y a autant de forme de Duidisme que d'individus. Ne pas oublier non plus qu'un Druide ou une Druidesse reste foncièrement Humain! Donc une personne avec ses forces et ses faiblesses, ses qualités et ses défauts... Moi parfois j'ai l'impression d'avoir plus d'imperfections et de faiblesses que de forces... Se qui est plutôt une bonne chose car sa me permet de me remettre en question, et de ne pas avoir une attitude trop hautaine. (enfin je pense? j'éspère...)
En ce qui concerne l'individu, la civilisation Celtique a toujours fait place net a l'expression de la liberté individuelle. Pour le Druidisme chaque être est unique, mais ne doit pas renier son milieu ni sa famille. 
Les Anciens Druides qui étaient très sages étaient capable de déterminer rapidement la personnalité et les traits de caractéristiques de chacun. Sa me fait penser.... ? Je sais que j'en ai beaucoup trop parler mais sa me fait penser a plusieurs choses : A ce qui c'est passer il y a quelque temps au petit village de la Roche-Derrien en Bretagne dans les Côtes d'Armor (22) Il y avait une pénurie de Docteur et le Maire du Village a eu la bonne idée de faire un film (humoristique et canular). Sa a fait pas mal de bruit, certain dans le milieu druidique on rigoler, sa ma fait rire. Mais bon comme je me tiens au courant de ce qui se passe dans les ordres je navigue souvent sur le net, j'ai vu que parmit les « Druides » reconstructionistes (les plus durs) ils on vraiment mal prit la chose, affirmant que c'était la dégrader l'image des Druides et qu'ils devrait faire un procès a la commune, mais eu de leur côté ce permettent d'insulter le Maire de la Roche-Derrien de Co...rd !!
Je trouve que c'est dur a avaler quand même !!! Que des gens qui sont normalement Druides prennent la chose au premier degré ?? Ou la encore quelque chose m'échappe ??? Normalement le Druidisme c'est l'ouverture et la compréhension de choses complexes, alors qu'ils ne comprennent pas les raisons qui on pousser le Maire a faire ce film ? Qu'ils n'arrivent pas a se mettrent a la place du Maire ? Ou qu'ils n'arrivent pas tout simplement a rire d'eux même ?? Sa montre un décalage avec le Druidisme et sont enseignement, un problème au niveau de leur ego (et le risque de se perdre en lui) une attitude de toute puissance, qui les aveuglent, Je trouve que se qui donne une mauvaise image de notre religion c'est que des psedo-druides se permette d'insulter un Maire sur internet sans raison valable, a part celle de nourrir leurs égocentrisme ! je me demande.... ? je leur dirai bien bien une chose ou deux? Par exemple que les Druides sont les prêtres des celtes! alors comment des gens qui ne sont pas celte a la base peuvent t'ils êtres Druides? Par exemple je n'ai pas d'origine Amérindiennes de mon coté je ne prétend pas être un chaman Amérindien... Non bon voila. Ou alors que ce qui se passe a la Roche-Derrien ne regarde que les Bretons et pas les prêtres du Numinisme de Provence!!! Ou encore que ceux qui se pensent de pratique sérieuse "en missent tout sur des hypothèses" contrairement a d'autre qu'ils ne jugent pas sérieux mais qui ont un réel liens et communiquent avec les Dieux, via les pratiques traditionnels .... Je ne sais pas je trouve qu'il on du mal quand même, remarque il vaut mieux pour eux. Comment pourraient t'ils comprendre les souhaits des Dieux ou des Ancêtres par rapport au Druidisme, vu que visiblement ils ont du mal a comprendre le coeur des Hommes dans ce monde-ci... 
Les Druides authentiques sont plus discrêt dans leurs pratiquent leurs rites et cérémonies peuvent être ouvert si ils travaillent en clairière, mais je veux dire quand on a le réel savoir faire et que l'on voyage entre les mondes et que l'on parlent aux Dieux, la chose et tellement forte, sa ouvre l'ésprit a des choses que les non-pratiquent ne peuvent pas imaginer, donc on ne vas pas s'amuser a chercher a tout prit a passer a la TV ou en video sur internet. (sa devient trop futile et insipide pour nous au final). laissons ça aux adeptes du druidisme non-pratiquant des techniques traditionnelles, mais pratiquent d'un druidisme qui vient de la franc-maçonnerie, dans la mesure ou ils ne font de mal a personne c'est plutôt une bonne chose, ils parlent de druidisme et de la culture celte en général, souvent avec incrustation d'élément Romain ou Grecque. Bon bien souvent c'est plus le côté folklore. Mais ils en faut aussi...
Enfin,c'est bien triste, je ne vais pas relancer le débat (j'en ai déjà parler sur internet). 
Sa me fait penser a une conversation que j'ai eu avec une Dame très Sage qui tiens une Boutique Esoféerique a Huelgoat dans les Monts d'Arrée, (la partie Finistérienne de Brocéliande) quand je lui ai dit que j'étais Druide et que je lui ai fait part des problèmes que j'ai eu avec certains Druides elle m'a simplement dit : « J'ai déjà entendu parler de ça ! Le problème c'est que l'on ne peut pas afficher a l'éxtérieur ce que l'on n'est pas a l'intérieur ! Ces gens là sont a l'image de leurs paroles ! » (…) elle a ajouter aussi plus loin dans notre conversation « On peut faire le chemin pour vous, mais vous seul pouvez boire a la source. »
Voila du coup que puis-je dire de plus ??? 



Le Druidisme est composer de plusieurs domaines. L'histoire, l'archéologie, la voyance, le chamanisme , la Magie l'étude et la pratique de l'ésotérisme, les contes et les légendes Celtes, la Philosophie Druidique, l'étude des langues Celtes ou indo-Européens et la pratique d'au moins une Langue Celtes au quotidien si possible, l'étude de la Nature et des sites sacrés (Dolmen, Menhir, Source, Forêts...), l'Astrologie, la Médecine par les plantes, l'Expression artistique... Etc. Pour ce prétendre membre du Druidisme il est souhaitable d'avoir exploré toutes ces branches de notre culture durant de nombreuses années et d'en avoir maîtrisé le plus de chose possible et d'en comprendre l'essentiel.
Le Druidisme est offert à tous ceux qui pensent être concernés par lui. Il est facile de rentrer en contacte avec ceux qui le vive, ce qu'on reçoit n'est pas toujours agréable mais même les critiques les plus acerbes donner par les personnes les plus négatives nous permet de consolider notre cheminement ou de comprendre quelle directions prendre et qu'elle forme donner a notre druidisme.
On se dit alors ah oui, pas ça !! ou plus jamais ça dans ma vie ! Et on suit le chemin qui est le notre en accord avec notre druide intérieurs.
Le Druidisme vécus de façon authentique demande un travail individuel constant sur soi-même et avec la Nature. Il est indispensable de comprendre qui on est vraiment et se qu'on n'est pas pour progresser sur le chemin Druidique et ne pas ce laisser arréter par le discoure négativiste ou hégémonique de certain qui se pense plus malins que nos Dieux et nos Déesses.
Nous sortons du cadre du droit pour rejoindre celui du devoir ; Devoir vis -a-vie de soi même, et devoir vis-a-vie des autres êtres vivants, devoir vie-a-vie de nos Divinités et de nos ancêtres. En Druidisme personne n'a droit a rien. Seuls les mérites et surtout l'esprit et le travail sur soit. L'étude constante et soigneuse. L'attitude aussi de la personne avec les autres êtres vivants, les dons doivent être travailler pour obtenir un réel savoir faire Druidique, mais les dons ne vont pas sans l'étude de la philosophie et des textes anciens des légendes et des mythologies, tout cela doit être développer de façon régulière. L'étude du pays ou de la culture de la région locale également, les gens les coutumes, tout ça va de paires.
Ni l'intellect bien que nécessaire, ni l'ancienneté, ni la certitude de mériter quoi que ce soit ne donne des droits en Druidisme. Seul l'approche du monde et des Dieux avec humilité donne du Fruit.
L'adepte du Druidisme est toujours et en premier lieu humble, respectueux des êtres et de la vie, il ne va pas chercher a humilié un autre par égo , par cruauté ou par bétise, si tel est le cas se n'est pas un Druide. C'est autre chose, quelque part entre du Folklore et de la Franc-Maçonnerie Celtique. Le Druide doit étre le plus juste possible avec lui même et les autres dans la mesure ou ils ne sont pas toxiques ou en situation d'opprimer. Il est imperturbablement soi même et libre. Il aime tout les autres êtres vivants. Il écoute les autres, ne les juge pas, et n'essaye pas de profiter de leurs faiblesses. Il est constamment généreux, il se gêne pour les autres et n'attend d'eux que des choses raisonnables et adaptées. Il est totalement désintéressé, Foncièrement honnête et responsable. 
Encore une chose que l'on vois parfois, il n'a pas 200 ou 40000 adeptes qui le suivent pour étudier, on vois sa avec le chamanisme aussi. (souvent contre rémunération) c'est bien sur des arnaques, Un vrais Chaman ou un Druide authentique ont de réels savoir faire (souvent les même si le druide fait du chamanisme)alors quand ils vont enseigner leurs savoir (si ils ont un réel savoir) ils le font a 1 ou 2 personnes a la fois 3 maximum, au delà de 4 personnes l'enseignement ne sera que partiel ou mal comprit, mal intégrer par le cheminant Druidisant ou le futur chaman.
Notre époque hélas souffre du cancer de l'égoïsme, de l'indifférence, du mépris et de la haine.
Perdu dans la forêt le Druide lui quitte cette attitude auto-destructrice de l'humanité dans notre époque moderne. Certain « Druides » parmi nous ce perdent malgré tout dans les tourment de notre époque ou les agressions gratuites la pollution des cœurs et le sans gêne générale du chacun pour soit qui a tout assombrit et surtout le miroir aux Alouettes que sont l'Argent, le pouvoir et le statut sociale. Quand on tente de leur en faire part souvent comme réponse ils nous jugent incompétent en Druidisme, alors hors mi dire une prière pour eux a nos Dieux, on ne peut pas faire grand chose. Sinon leur souhaiter de trouver la joie et l'amour dans la divine lumière de l'Awen en cette vie si possible.
Nous les Druides avons un devoir vis-a-vis de tous ceux qui nous ont précédés, c'est de protèger leurs œuvres, de ne pas détruire ce qu'ils ont bâti avec leur cœur, mais aussi la Connaissance élaborée pendant des millénaires et adaptée aux besoin du Clan et de la Région ou nous sommes.
A nous a titre individuel de retrouver la sagesse du passé a partir des traditions populaires et des coutumes locales et a nous par la suite de proposer à tous ceux qui ne sont pas engluer dans le monde d'Abred ou d'Annouim (le Matérialisme et la course au progrès sans réfléchir aux conséquences de celui ci), qui aime notre Terre Mère et nos Dieux pour leur sagesse et leur générosité. Nous devons a titre individuel être des passeurs de mémoire, des sauveurs de valeurs qui souvent sont méprisées par le plus grand nombre. En marchant sur cette voie originelle : Le Druidisme.
Le Druidisme de notre époque et bien sur différent de celui de nos ancêtres, Sa forme et modifier par le monde d'aujourd'hui et par les modifications de l'humanité (sa façon de penser et de voir le monde) Mais les valeurs profondes sont Toujours la elles sont en nous même par nos ancêtres et dans la forêt, dans cette coupe qui symbolise l'égregor Druidique, et comme me la dit une personne très sage il ne tiens qu'a vous de parcourir ce chemin et de boire a la coupe des Anciens.
Il y a trois choses qui vont chaque jour en se renforçant.
Ce sont:
-L'Amour.
-La Science (ou la Connaissance).
-La Justice.










Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le cheminement Druidique Solitaire

Les Dieux du Nord, la partie 2 sur les Dieux Celtes